En signant PowerOfEvil, TSM a clairement indiqué qu'ils étaient prêts à concourir à nouveau en 2021. Cela est venu après une extension massive de Jensen avec TL et la signature de Perkz avec Cloud9 pour revenir à la voie médiane. Pour beaucoup, ces trois seront les meilleurs intermédiaires du LCS et beaucoup se demandent probablement comment se comparent-ils?

De toute évidence, il n'y a pas de moyen exact de le faire. Cela dit, il existe des catégories et certaines statistiques qui peuvent compléter l'argument de chacune. Cette série tentera de donner les informations et de tirer des conclusions sur la base de ce qui est disponible. Sur ce, voici le premier article de cette série sur la façon dont PowerOfEvil, Jensen et Perks se comparent en termes de champions.

[Related: Grading TSM’s Signing of PowerOfEvil]

Piscines de champions

Cette section examinera chacun de leurs pools de champions et déterminera lequel possède le pool le plus diversifié et le plus flexible. Pour qu'un champion soit compté, il devra être joué au moins trois fois ou plus au niveau LCS, LEC ou Mondial.

Remarque: Ces statistiques proviennent de lol.gamepedia.com.

Jensen: 32

Pendant son temps sur Cloud9 et Team Liquid réunis, Jensen a joué un total de 477 matchs tout en jouant à 32 champions trois fois ou plus. C'était surprenant de voir des champions comme Karma, Sett, Lux, Talon, Irelia et Veigar en dessous de ce seuil. Certains champions qui ont à peine réussi la coupe étaient Fizz, Jayce, Kassadin et Zed.

En regardant ses champions les plus joués, Orianna (70), Syndra (46), Cassiopée (39), Azir (38) et LeBlanc (35) représentent environ 48% de ses matchs joués. Puis en ajoutant dans son top dix qui comprend Ryze (29), Viktor (23), Akali (19), Twisted Fate (17) et Zilean (15), il représente 69% (gentil) de ses jeux.

Tout cela montre que Jensen peut jouer à peu près tous les champions de la voie médiane. Il y a ceux qu'il préfère définitivement et sur lesquels il se rabat. C'est la même chose avec la plupart des joueurs, mais quand on regarde ses joueurs les plus joués, presque tous composent également ses pourcentages de gains les plus élevés, ce qui sera intéressant en regardant certaines des autres catégories plus loin dans cette pièce.

Perkz: 29

Perkz n'a pratiquement jamais joué que pour G2 et ces deux dernières années, il a principalement joué à ADC / Bot depuis que Caps avait rejoint l'équipe. Cela signifie que sa diversité est évidemment très élevée, il a joué 37 champions plus de trois fois mais il est à nouveau strictement mid laner. Donc, pour tenir compte de cela, les champions qui étaient principalement utilisés dans la voie du bas ont été abattus pour atteindre 29 champions dans ses environ 377 matchs en tant que mid laner.

C'était surprenant de voir des champions comme Lulu, Qiyana, Twisted Fate et Sylas sous le seuil. Pour peut-être tous ces champions, la principale raison pour laquelle il ne les a pas joués est qu'ils étaient probablement dans la méta alors qu'il jouait à une position différente.

Pour les cinq meilleurs champions de Perkz joués, ils sont tous des mid laners et composent environ 41% de ses matchs joués sur le mid-lane. Ces champions sont Ryze (43), Orianna (30), Azir (29), Leblanc (28) et Syndra (25). Ensuite, en ajoutant le reste de ses dix meilleurs champions de milieu de voie, Lucian (25), Cassiopeia (22), Yasuo (17), Corki (16) et Zoe (16), ils représentent environ 67% de ses matchs.

Il est intéressant mais pas trop surprenant de voir que Perkz et Jensen jouent des champions similaires. Cela dit, leur top dix montre clairement de petites différences. De plus, avec le temps de Perkz dans la voie du bas, il y a toujours une chance qu'il puisse amener les champions qu'il a appris sur la voie médiane. Il est à noter que Perkz et Jensen ont un champion dans leur top dix avec un pourcentage de victoire inférieur à 50%, mais Lucian pour Perkz n'est qu'un match en dessous. Viktor for Jensen a cinq matchs en moins.

PowerOfEvil: 25

Contrairement à Perkz et Jensen, PowerOfEvil a joué dans une nouvelle équipe chaque année de sa carrière. Il a également le moins de diversité en termes de nombre de champions disputés à 25 en 428 matchs. Parmi les champions disputés moins de trois matchs figuraient notamment Zilean, Akali, Irelia, Zed, Lucian, Diana, Lissandra, Luc et Xerath. Les champions qui ont à peine réussi la coupe étaient Qiyana, Malzahar, Talon, Galio, Taliyah et Zoe.

Les cinq meilleurs champions de PowerOfEvil sont Orianna (90), Syndra (65), Azir (34), Viktor (34) et Cassiopeia (25). Ils représentent environ 58% du total de ses parties jouées. Puis en ajoutant au reste de ses dix meilleurs champions, LeBlanc (23), Ahri (21), Corki (17), Kog'Maw (15) et Varus (10), ils représentent environ 78% de ses matchs plaqués.

Encore une fois, plusieurs des mêmes champions sont vus entre les trois joueurs. Les plus notables qui manquent pour PoE sont Ryze, Lucian et Twisted Fate, mais il a également joué le plus grand nombre de jeux Varus, Kog’Maw, Ziggs et Karma entre les trois. Il est très clair que PowerOfEvil a le pool de champions le moins diversifié et s'appuie davantage sur ses meilleurs choix que sur les deux autres.

Style Champion

Maintenant que les champions et leur diversité de choix ont été notés, il est temps de regarder le style de ces champions spécifiques. Certes, ils seront relativement similaires, mais il vaut la peine d'examiner les différences et la façon dont elles pourraient affecter les correspondances.

Jensen

 Team Liquid bat Clutch Gaming aux mains de Jensen lors des demi-finales d'été LCS "width =" 500 "height =" 333 "data-recalc-dims =" 1 "/> Image courtoisie de LoL Esports.


<p> En regardant le pool de champions de Jensen, il est clair, comme les deux autres, qu’il préfère les mages de contrôle au plus haut degré des trois. Cela dit, il a plus de temps sur des assassins comme Akali et Ekko, ce qui montre que lorsqu'il a besoin d'être agressif, il peut l'être. Zilean est également un choix de poche assez solide pour Jensen, un choix que Perkz a joué avec succès mais pas aussi efficacement que Jensen. Jensen utilise également rarement des choix ADC comme Lucian, Ezreal et Varus par rapport à Perkz, mais même PoE. Cela est vrai pour l'essentiel de tous ses champions car il n'a pas beaucoup utilisé Yasuo, Jayce, Talon ou Irelia. </p>
<h5><span class= Perkz

Le style de Perkz est l’agressivité à tout moment parce que c’est exactement la façon dont G2 a joué. Cela se voit facilement chez ses champions car il aime faire de gros jeux ou avoir des performances de transport dans tous les aspects de la macro et micro partie du jeu. Cela se voit dans sa préférence pour Ryze par rapport à tout le monde et sans surprise à Orianna, Azir et LeBlanc. Cela dit, compte tenu de sa longue interruption du rôle, ces champions se démarquent encore plus compte tenu du nombre de matchs qu'il a encore sur eux.

Ori et Azir peuvent non seulement contrôler la voie mais leur présence en combat d'équipe est massive. Alors que LeBlanc et Lucian peuvent lui donner une domination sur la voie et exercer une pression à tous les niveaux. Il est visiblement absent des champions qui changent de carte comme Galio, Taliyah et Twisted Fate par rapport au reste de son groupe, même s'il joue beaucoup contre Ryze. Ensuite, en ajoutant tous les champions ADC à son arsenal, le style de Perkz peut continuer à prévaloir car il peut les utiliser pour faire ressortir un match surprenant auquel son adversaire n'est probablement pas habitué.

PowerOfEvil

Comme s'il y avait le moindre doute, les mages de contrôle, les mages de contrôle et d'autres mages de contrôle sont du style PoE. C'est pourquoi il a joué plus d'Orianna, Syndra, Azir et Viktor que les deux autres et probablement n'importe qui d'autre dans les LCS. Ce sont ses quatre champions auxquels il peut aller et réussir dans n'importe quelle méta et à tout moment. Cela dit, il a récemment essayé de nouvelles choses comme quand il a sorti le Swain ou sa surprenante affinité avec Kog’Maw et Varus.

Il aime fournir des dégâts constants et joue rarement ou réussit rarement avec des champions qui aiment se rapprocher de l'action. Bien que cela nuit à sa diversité, cela montre que son style fonctionne pour lui. Il est un maître de son art et bien que beaucoup s'inquiètent à ce sujet, il a prouvé à maintes reprises qu'il pouvait le faire fonctionner.

Capacité d'apprendre et d'incorporer des champions Meta et non

Cette section prendra en compte les jeux auxquels les joueurs ont joué ne serait-ce qu'un seul champion, surtout s'ils avaient une performance exceptionnelle ou s'ils étaient complètement bombardés. En outre, il examinera spécifiquement les deux dernières années et verra s'il y a des champions qui se sont récemment glissés comme des choix stables pour l'un des trois.

Jensen

Bien que Jensen ait définitivement ses choix préférés, il n'a certainement pas peur de sortir de nouveaux choix et d'y trouver du succès. Les plus grands exemples de cela au cours des deux dernières années sont Akali et Twisted Fate. Il a apporté ces deux choix et les a joués à un niveau extrêmement élevé après ne jamais les avoir joué avant d'être dans la méta. Bien sûr, c'est une partie importante d'être un pro, mais tout le monde n'est pas capable de le faire. Il y a de nombreuses fois où la méta peut changer radicalement le degré de domination d'un joueur de son calibre.

Deux autres choix qui illustrent sa capacité à apprendre et à intégrer des champions sont Anivia et Sett. Sur Anivia en 2019, il a joué un très bon match et un autre qui était un peu décevant, mais il avait toujours la confiance nécessaire pour le faire sortir aux Mondiaux, ce qui en dit long. Sett était de même un champion qu'il n'avait en fait jamais joué dans un match LCS et pourtant, aux Mondiaux 2020, il est allé 4/0/13 dans une grande victoire pour l'équipe. Comme tout le monde, il y a des exemples de Jensen en difficulté. Ceci est clair avec pratiquement n'importe quel champion de type de dégâts d'attaque comme Yasuo, Talon ou Ezreal. Mais, il semble que les dégâts d'attaque ou plus encore les champions non-AP soient le seul obstacle majeur pour Jensen en ce qui concerne sa capacité à apprendre et à incorporer des champions.

Perkz

Ce sera la section la plus rapide de toute la pièce. Perkz est peut-être inégalé lorsqu'il s'agit d'apprendre de nouveaux champions et de pouvoir les intégrer dans son pool de champions régulier. Le fait qu'il ait pu entrer dans une toute nouvelle voie et y jouer au plus haut niveau avec des champions qu'il n'avait jamais joué au niveau professionnel auparavant est absolument incroyable. N'oubliez pas, lors de sa première année en tant qu'ADC, Perkz a pu aider son équipe à se qualifier pour une finale du monde. Bien sûr, ils ont perdu quand Perkz n'a pas été en mesure d'obtenir ses choix de réconfort, Kai'Sa ou Xayah, mais même atteindre ce niveau était absolument incroyable et devrait être félicité. Il est actuellement du genre dans cette section et il ne devrait pas y avoir beaucoup d'argumentation.

PowerOfEvil

 Image courtoisie de LoL Esports Flickr "width =" 500 "height =" 336 "data-recalc-dims =" 1 "/> Image courtoisie de LoL Esports


<p> De ces trois joueurs fantastiques, PowerOfEvil est connu pour avoir le pool de champions le moins diversifié. Il semble toujours s'appuyer sur ses choix de puissance. Quand on regarde ses deux dernières années en particulier, c'est très vrai. Cela dit, 2020 a commencé à montrer que peut-être, peut-être, il pourrait devenir quelqu'un capable d'incorporer de nouveaux champions. En regardant ses deux matchs Rumble, le choix de Swain et le Vayne qu'il a retiré aux Mondiaux, PowerOfEvil pourrait vraiment arriver à son apogée. Tous ces jeux, il a absolument sauté. Son match de Vayne a été très révélateur car il est venu juste après avoir retiré le Swain lors des séries éliminatoires des LCS. Il a apparemment toujours bien fait avec les choix de type ADC et peut-être que ce jeu était suffisant pour le sortir de sa zone de confort et choisir plus souvent ces types de champions. </p>
<p> Même en considérant ces quelques choix et le passé récent, PoE est toujours derrière Jensen et Perkz lorsqu'il s'agit d'apprendre et d'incorporer de nouveaux champions. Ses meilleurs champions ont travaillé pour lui dans le passé, mais il est possible que sur TSM, PowerOfEvil commence à se diversifier davantage. S'il le fait, cela sera probablement dû aux encouragements de son entraîneur-chef, Bjergsen, qui est connu pour avoir au moins essayé presque tous les champions potentiellement viables. Faire cela aiderait certainement sa cause. </p>
<h4><span class= Réflexions générales sur la catégorie Champions

En regardant strictement les champions et peut-être tous les aspects de cette série, Perkz sera probablement en tête. Il est sans doute le meilleur joueur occidental de League of Legends de tous les temps après tout. Cela dit, il reprendra ses fonctions à plein temps avec une toute nouvelle équipe, dans un nouveau pays et devra faire face à une opposition essentiellement différente pour la première fois de sa carrière. C'est beaucoup de premières et au moins jusqu'à ce qu'il soit à l'aise, il peut être vulnérable.

La vraie bataille dans presque tous les aspects de cette série sera entre PowerOfEvil et Jensen. Ces deux-là s'y lancent depuis quelques années et jusqu'à récemment, Jensen gagnait facilement. FlyQuest était vraiment le moment où PowerOfEvil est apparu. Il a réussi non seulement à battre Jensen, mais à peu près tout le monde dans la voie médiane. En regardant ses statistiques de 2020, gracieuseté d'Oracles Elixir, PowerOfEvil est en tête dans presque toutes les catégories statistiques et, dans certains cas, est loin devant tout le monde.

Certains peuvent soutenir que c'était une valeur aberrante en regardant le reste de sa carrière. À vrai dire, même les fans de TSM auraient du mal à argumenter différemment. Même avec ses choix de confort, jusqu'à récemment, PowerOfEvil avait de pires statistiques dans tous les domaines. Cela dit, il est également probable que Jensen ait eu au moins une certaine aide en étant entouré de joueurs de haut niveau presque chaque saison où il a été dans les LCS.

Pour conclure, Perkz est clairement le favori dans cette catégorie. S'il n'y avait pas eu la saison 2020, Jensen aurait également un avantage très net sur PoE. Mais, en raison de son récent succès et d'avoir une équipe qui lui a vraiment permis de briller, PowerOfEvil a un argument pour le pousser plus près du sommet que jamais. Assurez-vous de revenir la semaine prochaine pour la deuxième partie de cette série où elle examinera plus en profondeur leur langue.

Restez connecté

Vous pouvez « Like « The Game Haus sur Facebook et » Follow » nous sur Twitter pour plus de sports et des articles e-sport d'autres grands écrivains de TGH avec Robert !

«De notre maison à la vôtre»

Le message Comparant PowerOfEvil, Jensen et Perkz Partie 1: Champions est apparu en premier sur The Game Haus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici