La saison de printemps des LCS 2021 s'est terminée le week-end dernier, Cloud9 remportant le Mid Season Showdown pour décrocher le titre. League of Legends avait l'air un peu différent cette année pour l'Amérique du Nord. La saison a débuté avec le premier tournoi Lock In de NA, suivi par une saison régulière de six semaines qui comprenait trois matchs par semaine pour chaque équipe, et enfin le Mid Season Showdown pour couronner un champion menant au Mid Season Invitational. Parallèlement à ces changements de format, le LCS a vu 16 nouveaux joueurs entrer dans la ligue: des rookies, des joueurs OCE (désormais considérés comme des résidents) et de véritables importations. Voici un bref aperçu des résidents de l'OCE du printemps 2021 après leur première division dans la cour des grands.

C9 Fudge: A

Le premier laner nouvellement promu de Cloud9 a eu une première scission à peu près aussi bonne qu'on peut le souhaiter. Il est venu dans la poubelle parlante, a été mis à sa place dans le tournoi Lock In, a grimpé régulièrement vers le sommet et a terminé la scission avec un excellent meilleur des cinq contre Alphari de Team Liquid. Tous ceux qui ont exprimé des inquiétudes quant à la capacité du top laner à remplacer la réglisse ont été complètement annulés. Fudge continue dans le Mid Season Invitational, où il testera son courage contre les meilleurs talents internationaux.

IMT Raes: C

La voie du bas des Immortels a volé un peu sous le radar. Keith et Joey ont remplacé pendant le tournoi Lock In, mais Raes et Destiny ont joué toute la saison régulière. Les Immortels ont souffert du début de match le plus faible des LCS, à partir d'un déficit de 1032 pièces d'or à 15 minutes en moyenne. Raes et Destiny en ont en moyenne environ 420. Cela s'est traduit par seulement 28,7% de contrôle du dragon (le plus bas dans le LCS) et 1710 pièces d'or par minute (deuxième plus bas) pour l'équipe. Raes ne s'est pas vraiment démarqué du peloton, malgré cinq années d'expérience dans la BPO et un bilan décent.

 Destiny a eu de bonnes performances, mais surtout au milieu du peloton lors de sa première division LCS. "width =" 368 "height =" 207 "/> Destiny a réalisé de bonnes performances, mais surtout au milieu du peloton lors de sa première division LCS.


<h4><span class= Destin IMT: B-

Dans le même ordre d'idées, Destiny n'a pas eu beaucoup d'occasions de se démarquer ce printemps. Son premier match contre Team Liquid avec le contre-choix de Blitzcrank avait l'air génial, et il a porté le match CLG sur Galio. Ces moments forts ont aidé à compenser ses moments bas plus que Raes, mais pas de beaucoup. Le rôle de support a actuellement tellement d'influence, comme l'ont démontré les meilleures équipes LCS. Le destin donnait généralement l'impression qu'il essayait de sortir son équipe du trou, mais y réussissait rarement. L'équipe a quelques problèmes à résoudre avant qu'un individu puisse vraiment briller.

Conclusion

Ce groupe de résidents OCE de première division avait des départs opposés dans le LCS. Fudge a pris de l'importance et s'est démarqué en tant que personnalité. Raes et Destiny se sont en quelque sorte débrouillés – ils n'ont pas l'air forts, mais n'ont pas l'air complètement hors de leur ligue. Espérons que Fudge puisse conserver sa forme et continuer à se solidifier au sein du LCS, tandis que Raes et Destiny essaient de trouver leur place avec le reste des Immortels.

Restez connecté

Écoutez l'épisode 9 de The Liquid Lowdown: The Liquid Lowdown Ep 9 – Un vaillant effort | Spreaker

Les résidents des OCE de la saison printanière après 2021: les premières notes partagées LCS sont apparues en premier sur The Game Haus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici